Conseil départemental de l’Isère

Conseil départemental de l’Isère

Prix coup de cœur du jury - Edition 2016 - Isère (38)

La cuisine 3 étoiles solidaires

Dans la cuisine inutilisée d’un collège, des bénévoles préparent des recettes à base de produits frais pour les personnes démunies.

 

La Banque alimentaire de l’Isère, qui récolte les aliments invendus auprès des grandes surfaces pour les redistribuer aux associations caritatives, souhaitait leur fournir également de la viande. Mais la date limite de consommation (DLC) des produits carnés ne dure qu’un ou deux jours — trop peu pour le circuit de redistribution. Seule solution : confectionner des plats cuisinés à base de viande, ce qui porte la DLC à cinq jours. Mais où trouver une cuisine pour mener ce projet ? La Banque alimentaire de l’Isère s’est tournée vers le conseil départemental, qui la subventionne depuis de nombreuses années. La restauration des collèges de l’agglomération grenobloise étant désormais mutualisée, les cuisines sont très peu utilisées. C’est tout naturellement que le département a eu l’idée de mettre à disposition, gratuitement, celle du collège de Seyssins. Le projet « 3 étoiles solidaires » était né.

 

Et aujourd’hui ?

Pour ne pas perturber le collège, les travaux (aménagement des zones de livraison, de préparation, cuisson et conditionnement, légumerie) ont été effectués pendant les vacances scolaires, sous maîtrise d’œuvre du département, financés par la Banque alimentaire de l’Isère (100 800 euros). La cuisine fonctionne depuis le 1er septembre 2015. Chaque jour, sous la houlette d’un chef-cuisinier salarié, des bénévoles y préparent cinq cents repas selon plus d’une douzaine de recettes variées, avec cent kilogrammes de viande et autant de produits frais. Mis en barquettes sous vide, les plats sont acheminés en respectant la chaîne du froid. En seize mois, 35 000 repas ont ainsi pu être distribués. Soit vingt-quatre tonnes de viande récupérées, initialement destinées au rebut… Des cuisiniers du restaurant « Le cinq » à Grenoble aident régulièrement les bénévoles. Les avantages de la cuisine solidaire sont multiples : lutte contre le gaspillage alimentaire, aide aux familles en difficulté, amélioration de l’équilibre nutritionnel des repas distribués, optimisation des bâtiments publics — le temps d’utilisation du collège a augmenté de 15% —, mais aussi formation des jeunes (cf. encadré). Le département a financé les études préalables (20 000 euros du plan de prévention des déchets). Il acquitte également les factures d’électricité, gaz et eau chaude, à hauteur de 8 000 euros par an. « S’il avait fallu louer un local, le projet aurait été beaucoup plus difficile à monter, se félicite Sandrine Martin-Grand, vice-présidente du conseil départemental, en charge de l’insertion. Il permet d’occuper un lieu public qui ne l’était plus, et le bénéfice pour les personnes en situation de précarité est indéniable. C’est un bel exemple d’efficacité, de bonne utilisation de l’argent public et d’économies pour tous ».

 

Les élèves de l’école hôtelière aident les bénévoles

En permanence, une dizaine de jeunes, issus des quatre écoles hôtelières du département, viennent enrichir leur apprentissage au cours d’un stage de trois semaines à la cuisine solidaire. « Ces stages sont très formateurs, précise Sandrine Martin-Grand. Contrairement aux restaurants, où ils n’apprennent à cuisiner que les plats figurant au menu, la cuisine solidaire leur apprend à travailler les produits reçus le matin, avec des recettes chaque jour différentes ».

 

Lancement : 2015

Public : associations caritatives, personnes en situation de précarité

Partenaires : Banque alimentaire de l’Isère

Budget : 8 000 euros par an ; 20 000 euros d’études préalables dont 30% financés par l’Ademe (plan de prévention des déchets)

La commune de Tarbes

La commune de Tarbes

Pour son programme « Education au Développement Durable » en partenariat avec l’Education Nationale. Le programme, mis en place depuis septembre 2010, concerne les enfants des cycles 2 et 3 (CE2, (...)

Prix Gazette - Edition 2019 - Hautes-Pyrénées (65)

Communauté de Communes de Petite Terre

Communauté de Communes de Petite Terre

Mobilisation de la jeunesse locale autour de la citoyenneté environnementale – Communauté de communes de Petite Terre (Mayotte) Le service civique, pour mieux gérer les déchets Des volontaires en service (...)

Edition 2018 - Mayotte (976)

Conseil départemental du Gers

Conseil départemental du Gers

Gers – Mutualiser l’aide alimentaire pour améliorer l’inclusion sociale Une entité unique fédère les actions d’aide alimentaire du conseil départemental, des associations caritatives et des CCAS-CIAS sur tout le territoire. (...)

Prix Gazette - Edition 2018 - Gers (32)

Région Auvergne Rhône alpes

Région Auvergne Rhône alpes

Auvergne-Rhône-Alpes – Un robot de téléprésence relie les lycéens hospitalisés au lycée L’élève suit les cours à distance, en étant présent en classe… grâce à un avatar mobile Avec un (...)

Prix GMF - Edition 2018 - Auvergne-Rhône-Alpes